Iles Ocean Au Soleil

A l'assaut des temples d'Angkor !

Le Cambodge a été mon premier voyage d’une longue série hors d’Europe, et c’est donc avec une certaine nostalgie que je reviens sur cette aventure. Bon, autant être franc, on pourra repasser pour le côté aventure. J’avais en effet choisi le Cambodge car ce pays représentait à mes yeux le meilleur compromis entre dépaysement et site suffisamment touristique pour un apprenti voyageur. 

Récit d’un parcours somme toute classique pour le Cambodge avec les temples d’Angkor, mais vraie aventure à l’époque pour moi qui commençait dès les formalités administratives puisque je découvrais le fameux visa !




Le visa pour le Cambodge : ma première aventure 

J’avais bien entendu opté pour l’option la plus rassurante pour moi, à savoir faire mon visa avant mon départ pour le Cambodge. Il faut toutefois savoir qu’il est aussi possible de le faire une fois sur place, dans les aéroports internationaux. 

A entrée unique, le visa vous permet de voyager pendant 30 jours au sein du Cambodge. Il est valable 3 mois après sa date d’émission. Pour obtenir mon visa, je me suis rendu directement à l’ambassade du Cambodge avec le formulaire dédié rempli, une photographie d’identité, mon passeport et une photocopie de celui-ci. 

Si vous n’habitez pas à Paris, sachez qu’il est aussi possible d’en faire la demande à distance par voie postale. L'agence action-visas.com peut également vous aider. 


A moi les temples d’Angkor

Pour ce premier voyage, je suis resté 2 semaines au Cambodge, avec l’envie de voir le maximum de choses. J’ai donc opté pour un pass visite de 3 jours, permettant 3 passages maximum pendant une durée de 6 jours. C’était la meilleure option pour moi, les autres tickets étant à la journée ou pour une semaine entière.

Premier jour – Repérage avec le Big Tour

J’ai profité de mon premier jour de visite pour faire une sorte de repérage avec le grand tour. Ce BIG TOUR donne une vision complète du site, et c’est pour le tuk tuk que j’ai opté ! Le parcours organisé par mon guide me fait passer devant Angkor Wat, me fait traverser la « grande cité » fortifiée d’Angkor Thom. Je sais déjà que j’aurais l’occasion de visiter ces deux monuments dans les jours suivants, et préfère leur accorder un temps de visite plus conséquent. Je fais donc une première halte au temple de Preah Khan, dont les couloirs étroits sont ornés de sculptures et de motifs.

Ma journée est ainsi ponctuée par la visite de nombreux autres temples comme Neak Poan et ses 5 bassins. De cette journée, je garde principalement deux souvenirs qui correspondaient le mieux à l’image que je m’étais faite des temples d’Angkor : le temple Ta Som dont un arbre énorme enlace de ses racines l’entrée et le temple Ta Prohm que des gigantesques racines viennent enlacer. Il est remarquable de voir à quel point la nature et les constructions se sont imbriquées, certaines racines retenant même les murs des constructions.

JOUR 2 – La cité fortifiée d'Angkor Thom

Pour ce jour 2 au sein de la cité fortifiée Angkor Thom, je ne vais vous parler que de mon coup de cœur du jour, à savoir le temple Bayon avec ses visages sculptés. Là encore, ses visages font partie de mes souvenirs ancrés au fond de moi, et font partie des monuments largement connus du Cambodge. Bien que je me tourne maintenant davantage vers des sites moins connus, et préfère les découvertes personnelles, ce site fait partie des incontournables et je ne peux que conseiller de s’y rendre au moins une fois dans sa vie. L’ambiance y est exceptionnelle, et permet de prendre le côté sacré du lieu dans lequel nous avons le privilège de pénétrer. 

Dernier jour – Angkor Wat au programme

Mon troisième jour et dernier jour est arrivé si vite que j’ai regretté sur le moment mon pass 3 jours. J’ai dû faire un choix parmi certains temples que j’avais pourtant repéré pendant ma première journée de visite. Il était hors de question pour moi de passer à côté du plus connu des temples : Angkor Wat. 

Je ne vais pas vous cacher que le rythme soutenu des visites et la chaleur ont eu raison de ma détermination du début de journée. C’est donc sur un moment de repos sur la seule colline du parc que je finis ma journée. Au programme, un coucher de soleil et une vue à couper le souffle sur la jungle et la cité d’Angkor. Avouons qu’il n’y a rien de mieux pour lutter contre la fatigue. 


Ressources

https://www.mytourdumonde.fr/le-cambodge/

https://www.mayotte-les-couleurs.com/cambodge.html

https://www.nobo-monde.com/article1/mes-5-hotels-luxe-preferes-a-istanbul-turquie